Celle que je suis...

Enfant, j'entendais parfois mon père dire que les psy ne servaient à rien sauf à s'enrichir des malheurs des gens. Pourtant, il a quelques années j'en ai eu besoin et par honte ou par peur "du quand dira t on? " je n'ai rien dit...que bien plus tard. Oh je n'avais pas de gros problèmes, seulement un mal-être et j'avais besoin de me retrouver, de savoir qui j'étais vraiment. La psychologue que j'ai rencontré à l'époque m'a aidé, m'a écouté, m'a donné des pistes pour aller mieux.
Aujourd'hui, je n'ai pas honte et je n'ai pas peur de ce que les gens peuvent penser de moi, (enfin un peu quand même, lol).
Quand vous aurez lu cet article vous me connaîtrez un peu plus...

Celle que je suis...

Je suis celle qui parle pour masquer ces blessures, c'est moi en "grande bavarde que je suis".

Je suis celle à qui on coupe la parole sans cesse parce que le sujet de la voisine est plus intéressant.

Je suis celle qui ne sait pas s'imposer dans une discussion entre amis parce que le débit de paroles des autres est trop important.

Je suis celle qui se déplacera, qui rendra service sans rien demander en retour parce que pour moi l'amitié, c'est sacré.

Je suis celle qui analysera avant de se dévoiler.

Je suis celle qui garde une carapace pour ne pas trop souffrir, parce que quand la carapace tombe ça fait parfois mal...

Je suis celle qui préfère ne rien dire quand elle n'est pas d'accord par peur de blesser un ou une amie.

Je suis celle qui encaisse les remarques sans rien dire et préfère être en colère contre elle même.

Je suis celle qui se met à pleurer seule sans rien dire à personne.

Je suis celle qui parle toute seule, oui j'aime bien.

Je suis celle qui se sent parfois seule mais ne dit rien à personne, parce que la solitude c'est bien aussi mais à petite dose.

Je suis celle qui ne sait pas se défendre...

Je suis celle qui attrape des migraines à force de trop penser.

Je suis celle qui s'occupe de tout (quotidien, sorties, valises, repas...) sans que personne de s'occuper d'elle.

Je suis celle qui est susceptible... mais je me soigne.

Je suis celle qui est encore naïve.

Je suis celle qui aime ces enfants plus que tout et son mari...

Je suis celle qui aime sa famille.

Je suis celle qui appelle sa mère plusieurs fois par semaine, parce que je ne suis pas d'une maman, je suis aussi une fille et que l'on a toujours besoin de sa maman.

Je suis celle qui croit en l'amitié avec un grand A.

Je suis celle qui est trop gourmande, j'adore le chocolat.

Je suis celle qui aurait besoin d'un régime, mais les régimes c'est trop difficile...

Je suis celle qui râle toujours à la maison (au boulot aussi) pour un rien, mais râler prolonge la durée de vie...(je l'ai lu, véridique)

J'oublie sûrement quelques facettes de mon caractère, je garde une partie de mystère.
Je suis celle qui est comme elle est, on ne peut pas plaire à tout le monde, mais je plais déjà à Mr C. c'est le principal. Mes enfants me disent que je suis une "maman géniale", c'est tellement beau d'entendre ces mots sortirent de leur bouche. Cela suffit à mon bonheur. Et puis personne n'est parfait..
Maintenant que vous me connaissez un peu plus, dites moi qui êtes vous ?


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

De Portsall à Porspoder

Préparer Noël avec GIOTTO

Tout prêt de chez moi...