Se souvenir...mais continuer à avancer

"On ne peut pas changer les gens tu sais. 
On peux juste leur montrer un chemin, puis leur donner envie de l'emprunter." 
Laurent Gounelle

Se souvenir des amitiés perdues, des pertes familiales pour des raisons de jalousie, pour des raisons de personnalités, pour des raisons de désaccords parfois même pour des raisons inconnues.
Se poser toujours et encore les mêmes questions : "pourquoi...?, qu'est ce que j'ai fait pour mériter ça ?..." Mais se remplir la tête avec des questions ne me fera pas avancer.

"On ne peut pas plaire à tout le monde"

Pourtant je ne peux m'empêcher d'avoir une pensée, de me souvenir d'un moment passée ensemble, de me demander ce qu'ils font au moment ou je pense à eux. Alors je me remplie de tristesse, les larmes coulent sur mon visage. J'ai l'impression que ce moment dure une éternité, je reprends mes esprits et la vie continue...ma vie.
Moi je pense à eux mais eux pensent-ils à moi ? Ils vivent leur vie sans se retourner, "le passée est le passée". Non, ne pensent-ils pas à la peine qu'ils procurent, au manque...Chacun apprend de ces erreurs, je suis la première à les reconnaître quand j'en fais. Mais je ne peux pas me rendre responsable de tout. Je n'ai pas non plus le pouvoir de refaire le monde, et ainsi faire changer les mentalités. Je ne sais pas faire semblant. J'ai un cœur avec des émotions et des sentiments.
"Tout le monde fait des erreurs.
Cela ne fait pas de toi une mauvaise femme, une mauvaise fille, une mauvaise mère, une mauvaise sœur."
 
Je pense trop aux autres, je ne pense pas assez moi, il faut aussi savoir être égoïste, mais juste la bonne mesure, penser à soi et penser aux autres. Juste ce qu'il faut pour être en harmonie avec soi-même. Je suis sur le chemin, il sera encore long pour guérir de mes blessures. Elles auraient pu être une faiblesse mais j'ai décidé d'en faire ma force pour avancer. Mettre des mots sur mes sentiments ici sont une force. 
Des regrets, oui j'en ai (comme beaucoup), mais je ne peux pas revenir en arrière pour gommer mon passé, ce qui est fait, est fait.  Il faut assumer et avancer sinon je pourrais sombrer et sincèrement je n'aime pas être dans cette état d'esprit. Je préfère mille fois sourire, me sentir libre, rire, me sentir épanouie.
Même si le temps n'efface pas les blessures du passée, la guérison est longue mais j'y arriverai. 
Être entourée des gens que j'aime, faire ce que j'aime, vivre pleinement chaque instant, profiter de la vie et surtout savoir penser à moi. Je sais que je suis une hyper-sensible, mais je suis moi, avec mes forces et mes failles.
"Les seules personnes dont vous avez besoin dans votre vie, sont celles qui ont besoin de vous dans la leur."

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Mes petits cadeaux aux maîtresses

Une journée en mer - Rêves de Mer & le Château du Taureau

Le Cidre autrement avec Les Acibulées (#concours)